mardi 11 avril 2017

Drôles de rêves

6 commentaires:

  1. Le jour où les rêves seront cohérents... ^^' J'ai rêvé une fois que je déjeunais dans un restaurant traversé par une route, puis ça se terminait par une fusillade dans la basilique Notre Dame de la Garde (je suis Marseillaise). Je cherche encore la signification cachée de cet étrange songe ! :D
    Cela dit, faites-vous aussi des rêves où vous êtes en fauteuil, ou votre cerveau n'a définitivement pas compris, depuis le temps ?

    RépondreSupprimer
  2. C'est très rare que je fasse des rêves en fauteuil.En général, je rêve que je marche mais avec cette notion de déséquilibre .Ou alors je fais carrément du rollers ! Là le réveil est dur quand on s'aperçoit au saut du lit que la paire de patin s'est transformé en fauteuil ...
    Bon , après un échange riche sur FB , je me rends compte que je ne suis pas la seule...Il doit bien y avoir une explication neurologique

    RépondreSupprimer
  3. Oui, peut-être une sorte de "mémoire fantôme", comme une personne amputée d'un membre peut ressentir la sensation du membre manquant ? Cela dit, le fait de se déplacer en roller montre quand même qu'il y a l'idée de se déplacer en roulant. Evidemment que ça doit être assez déprimant au sortir du rêve...

    RépondreSupprimer
  4. oui et c'est aussi un sport que je pratiquais beaucoup valide , associé au plaisir de la glisse

    RépondreSupprimer
  5. Je m'y suis essayée. Mes quelques tentatives s'étant soldées par de brèves mais intenses étreintes avec le trottoir (et même, une fois, une poubelle...), j'ai préféré laisser tomber. Mais c'est sûr qu'à entendre mon frère et ma soeur, grands adeptes du roller, ça doit vraiment être grisant. Mais je suis hyper nulle dans tous les sports de glisse (de chute, pour moi), j'ai même une fois réussi à perdre un ski de fond qui a fini au beau milieu de la route... ^^'

    RépondreSupprimer
  6. C'est absolument génial pour la ville et les pistes cyclables , une manière ludique de faire du sport

    RépondreSupprimer