lundi 18 juin 2012

La solidarité des motards


1 commentaire:

  1. Y'a du boulot pour changer les mentalités... Expérience similaire aux Etats-Unis ou un motard s'est garé sur la surface zébrée entre deux places handicapées (courant aux USA). Quand Joseph lui a dit que d'une, ce n'était pas un emplacement, mais un emplacement de mobilité-fauteuil, et de deux c'était réservé aux handicapés, le type lui dit:" Hey sir, I'm a vet, I have my card with me". Traduction: je suis un ancien de l'armée, j'ai ma carte de Veteran. Ben ouais mais en quoi ça vous donne le droit de priver une personne handicapée de sa liberté de se déplacer?

    RépondreSupprimer